Tiques

6. Juli 2020

 

C’est l’été. Les enfants jouent au grand air et s’amusent. A cette période de l’année, on peut également être mordu par une tique. A quel point est-ce dangereux pour les enfants ?

Une piqûre de tique n’est en soi pas dangereuse. Cependant les arachnides peuvent transmettre des virus et des bactéries qui, dans de rares cas, provoquent des mala-dies graves. Celles-ci sont facilement traitées si elles sont reconnues précocement.

De ce fait: une piqûre ne signifie pas automatiquement une infection. Vous ne devez en aucun cas empêcher votre enfant de jouer dans la nature par crainte des piqûres de tiques.

Comment puis-je protéger mes enfants contre les piqûres de tiques ?
Si possible, mettez des pantalons longs, des chaussettes et des chaussures fermées pour vos enfants. Un petit conseil: mettez les chaussettes par-dessus le pantalon.
Protégez les cheveux avec un chapeau.
Les insectifuges éloignent les tiques, mais ont une efficacité limitée dans le temps (ils sont éliminés de la peau par le frottement et la transpiration).
Vérifiez soigneusement le corps de votre enfant à la recherche de tiques après avoir joué dehors. Les tiques se trouvent souvent dans les endroits où la peau est mince, ou là où il y a des poils. Astuce: regardez surtout derrière les oreilles, au niveau des racines des cheveux, dans la région de l'aine, dans le creux du genou, dans les aisselles et entre les fesses.

Mon enfant a été piqué par une tique – que faire ?

  1. Retirez lentement la tique de la peau à l'aide d'une pince à épiler ou d'une carte à tiques. Eviter d’écraser l’animal.
  2. Désinfectez le site de ponction.
  3. Encerclez l'endroit et notez la date de la piqûre de tique

Quand dois-je contacter le pédiatre:

Si une rougeur se développe, vous devez consulter votre pédiatre.

Si votre enfant développe, 7 à 14 jours après la piqûre de tique, des symptômes de refroidissement comme ...

  • Fièvre
  • Maux de tête et / ou douleurs articulaires
  • Malaise général

... vous devriez également consulter votre pédiatre.

Borréliose
La borréliose est causée par les borrélies (bactéries). La transmission se fait en quelques heures, il est donc important d'enlever la tique tôt.

La borréliose peut être traitée efficacement avec des antibiotiques et guérit générale-ment sans séquelle chez les enfants.

Méningo-encéphalite verno-estivale (MEVE/FSME)

Contrairement à la borréliose, la MEVE/FSME n'est pas causée par des bactéries, mais par des virus.

L'infection peut être bénigne (par exemple sous la forme d'un refroidissement) et, dans de plus rares cas, une inflammation des méninges et du cerveau peut survenir. La maladie elle-même ne peut alors pas être traitée, uniquement les symptômes. Par conséquent, la vaccination est recommandée.

  • Vaccination MEVE/FSME: l'OFSP recommande la vaccination à partir de 6 ans. Ce-pendant, nous vous la recommandons dès l'âge de trois ans.

La MEVE/FSME guérit généralement sans séquelle chez les enfants. De ce fait: plus l'enfant est jeune, moins les conséquences d'une infection sont graves.



Protection solaire

26. Juin 2020

Chers parents,

les petits enfants bougent beaucoup, encore plus maintenant que les beaux jours sont là. Ceci est très important pour un développement sain de l’enfant, mais il est très important de protéger la peau de votre enfant des rayons UV.

Nous vous recommandons de protéger la peau avec des habits légers (épaules couvertes, pantalon et chapeau) et d’éviter l’exposition solaire entre 11h et 15h, ainsi que de privilégier les zones d’ombre.

Protection solaire:

  • Haute protection (au minimum indice de protection 30) et à large spectre (UVA et UVB), résistant à l’eau.
Nous avons une sélection de crèmes solaires à notre cabinet.
Nous sommes à votre disposition pour toutes vos questions.
 


Conseil en Nutrition
"Non, je ne mange pas les légumes!"

12. Juin 2020

Chers parents,

Certains enfants sont très sélectifs concernant l'alimentation et le repas à table peut devenir une situation stressante qui dure des heures.
Une étude menée par des chercheuses américaines (Sonntagszeitung du 07.06.2020) montre que les "mangeurs difficiles" peuvent garder longtemps ce comportement. La bonne nouvelle est que, dans la majorité des cas, ce comportement ne conduit pas au surpoids, et que les enfants reçoivent plus de nutriments que ce que l'on pense.

Les conseils suivants pourraient vous aider avec votre "mangeur difficile":

  • Ne pas obliger l'enfant à manger.
  • Si l'enfant n'aime pas un aliment, accepter sa décision.
  • Laisser les petits enfants participer à la préparation du repas dès que possible, afin de susciter la curiosité.
  • Proposer de nouveaux aliments, mais pas plus.
  • Ne pas forcer l'enfant à rester longtemps à table.
  • En cas d'allaitement: l'allaitement pourrait avoir un effet préventif, car le goût du lait maternel varie.

Vous n'avez rien fait de faux en tant que parents quand votre enfant est un "mangeur difficile". De la même manière, il existe des enfants qui ne dorment pas beaucoup.
Si malgré tout, l'alimentation de votre enfant est une source de stress, nos médecins sont bien sûr là pour vous conseiller. 






103250164_170233031133525_7672234130584797797_o.jpg

Legal

empty